Santé nature et plantes 

Copyright Santé nature et plantes - Tous droits réservés - Site créé par David THOMAS - Mentions légales - Contact - Politique de confidentialité 

Copyright 2020 

La naturopathie contribue à la promotion d’une santé globale et durable, qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle mais la complète, et s’inscrit en parfaite complémentarité avec les autres pratiques sanitaires, médicales et/ou paramédicales.

VIDEO 1

VIDEO 2

VIDEO 3

VIDEO 3

VIDEO 1

VIDEO 2

MENU

La naturopathie contribue à la promotion d’une santé globale et durable, qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle mais la complète, et s’inscrit en parfaite complémentarité avec les autres pratiques sanitaires, médicales et/ou paramédicales.

VOTRE BOUTIQUE SANTE NATURE ET PLANTES VOUS PROPOSE DES SEANCES RELAXATIONS
D'UNE DEMI-HEURE SUR RENDEZ VOUS OU SANS RENDEZ VOUS

« Si nous voulons connaître les secrets de l’Univers, pensons en termes d’énergie : fréquences et vibrations. »  Nikola TESLA 

INTRODUCTION
Energie et vibration
Si nous voulons connaître les secrets de l’Univers, pensons en termes d’énergie : fréquences et vibrations. Nikola Tesla dit : « Ce que nous avons appelé matière est l’énergie dont la vibration a été hautement réduite afin d’être perceptible par nos sens. »
Tout dans l’Univers est composé d’énergie, de vibrations, de sons, d’oscillations, audibles et inaudibles Nous sommes perpétuellement inondés par une pluie de fréquences. De nombreux chercheurs ont constaté qu’en envoyant des ultrasons dans une boule de verre remplie d’eau, nos voyons se former de minuscules Bulles émettant des éclairs bleuâtres. Ce phénomène de sonoluminescence est bien la preuve que les sons ont une action physique sur la matière.
Pour comprendre comment les sons et la musique agissent sur nous, il faut savoir qu’ils n’ont rien d’immatériel et qu’ils ne passent pas directement des instruments à notre cerveau. Leur support est l’air,
celui qu’on respire. Qu’il s’agisse du tintement d’une cloche ou du vacarme d’un marteau-piqueur, tous les sons se déplacent grâce à l’air, en exerçant une « pression acoustique » qui vient caresser ou frapper nos tympans. Par ailleurs, chaque son a sa propre fréquence, sa propre vibration.
Tout ce qui existe vibre, est une énergie en mouvement constant dans des fréquences plus ou moins hautes. Nous vivons dans un Univers où tout est vibration et fréquence: de la plus petite particule de matière aux planètes, et même bien au-delà, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, que nous le voyons ou pas.
Il est de plus en plus démontré que l’énergie (la vibration) a un effet sur la vie (biologie) et notre corps par l’intermédiaire du medium ou moyenne fréquence qui donne une résonance vibratoire dans l’eau. (voir video 3 ci dessous)
Or, nous sommes constitués à plus de 70 % d’eau. Cela démontre que le son et la lumière entraînent une résonance et des états vibratoires qui sont des moteurs primitifs de la communication intercellulaire, ce qui explique notre état d’être et de santé. Dans les videos ci dessous vous allez voir comment différentes fréquences sonores agissent sur la matière. La vidéo N°1 intitulée "Cymatics" réalisé par Nigel Stanford absolument époustouflant, vous montre la puissance des vibrations sonores sur la matière. (sel sur plaque de Chladni qui forment différentes figures (voir figures de Chladni), Eau, ferrofluide, un tube de Rubens, bobine Tesla.






Les sons font réagir nos cellules

En réalité, notre organisme est un véritable orchestre à lui tout seul : battements du cœur, rythme cérébral, respiration des poumons, vitesse de circulation du sang, vibration des cellules, pulsations du système nerveux… Si les rythmes et les fréquences extérieurs sont trop rapides, trop agressifs, les interprètes de notre orchestre intérieur sont perturbés. Ils essaient alors de s’adapter en « suivant le mouvement ».
Résultat : le stress et la tension montent. A l’inverse, si la musique entre en correspondance avec nos rythmes biologiques, l’harmonie règne…
certaines fréquences musicales – ou des sons de notre environnement quotidien – entrent en résonance avec celles de notre système nerveux et procurent une sensation d’apaisement, de bien-être. Tandis que d’autres vibrations entrent en conflit avec nos fréquences intérieures provoquant des « fausses notes » qui malmènent notre système nerveux. Ce phénomène physique explique aussi l’effet calmant des musiques dites de relaxation : les rythmes du cerveau s’adaptent à ceux de la musique, ralentissent leur intensité et nous font parfois plonger dans un profond sommeil.










La musique
La musique est utilisée par l’homme depuis la nuit des temps, des incantations de chamanes aux chants guerriers en passant par les méditations guidées par la musique, son utilisation a connu bien des formes.

Effets de la musique sur le cerveau, le corps humain et sa physiologie :
Les effets psychologiques de la musique sont nombreux et variables selon le son utilisé, la personne qui l’entend, son vécu musical et psychologique, son état d’esprit…
Au-delà des effets psychologiques, plusieurs chercheurs se sont posés la question des effets du son sur l’organisme et son fonctionnement, et ont démontré des effets sur les différents organes du corps et leur fonctionnement (cœur, cerveau, appareil digestif, poumons, circulation sanguine…).
Inconsciemment, la musique va induire des réactions liées à l'activation de certaines zones neuronales, notamment au niveau du circuit de la récompense, provoquant des libérations de dopamine (neurotransmetteur précurseur de l'adrénaline), dans un schéma "d'apport-récompense" proche de celui observé dans la prise de certaines substances psychoactives telles que la cocaïne.

Une étude de l'université de Montréal a démontré que l'écoute de certaines musiques nous touche d’avantage que d’autres, provoquant des modifications d'ordre physique, telles qu'une modification du rythme cardiaque, et de la fréquence respiratoire.
Madame le Docteur Valorie Salimpoor, ayant mené l'étude, nous dit même : "Un son seul ne procurera pas de plaisir s'il est isolé. Par contre, une série de notes arrangées peut devenir une des expériences les plus gratifiantes que les humains n’aient jamais connue."

Effets neurophysiologiques de la musique
La musique, par sa structure vibratoire, a des effets précis sur les organismes vivants et porte une information. L'homme n'utilise qu'une petite partie du potentiel de son cerveau pour subvenir à ses besoins quotidiens: une partie de l'hémisphère gauche pour les fonctions analytiques et sémantiques (langage), et une partie de l'hémisphère droit pour les émotions et la création. Les états où les deux hémisphères sont stimulés en même temps sont très rares.
La musique et l'homme ont toujours vu leurs destins liés. Il est donc tout naturel qu'elle soit présente à chaque moment de la vie de l'homme, y compris lorsque celui-ci est malade. Nous avons vu qu'elle a longtemps été un allié indispensable des guérisseurs et qu' aujourd'hui encore elle peut rendre de nombreux services. L'effet qu'elle peut avoir sur le corps humain (détente,soulagement,rééducation,... ) est tel, qu'elle peut être utilisée chez pratiquement tous les malades quelque soit leur âge ou leur pathologie.
La mélatonine est produite essentiellement par la glande pinéale et sa synthèse est régulée par la sérotonine et la noradrénaline.
La musique peut augmenter le seuil de perception de la sensation douloureuse. Elle distrait le patient de la douleur et peut donc la diminuer grâce à la relaxation.
La musique peut entraîner diverses réponses de l'organisme. Elle peut modifier la concentration de certains marqueurs plasmatiques, elle entraîne des images particulières à l'électroencéphalogramme, elle peut avoir une influence sur le rythme cardiaque ou encore sur la gestion de la douleur.… Nous avons recensé dans cette deuxième partie quelques exemples des réponses neurophysiologiques de l'organisme à l'écoute de la musique. Cela peut nous permettre de comprendre comment celle-ci peut être utilisée pour soulager les malades. Chaque âge,enfant ou vieillard, peut profiter de ses bienfaits. La musique peut aider à soigner les maux du corps et soulager les maux du cœur...

Étude de Pimonow :
Une étude a été réalisée sous la direction de L. Pimonow sur les effets du son sur l’organisme, en faisant écouter différents sons à des patients reliés à un électrocardiogramme.
Ainsi, l’étude a permis de mettre en évidence l’apparition d’une tachycardie légère sous l’influence d’un son pur de 96 dB à 2000 Hz, suivi par une arythmie respiratoire et l’élévation de la pression artérielle vasculaire. Cette réaction disparait quelques minutes après la disparition du bruit. (34)

Travaux d’Angelo Mosso :
Des chercheurs tels que Angelo Mosso ont démontré une redistribution de la masse sanguine vers l’encéphale sous l’effets de sons, et aujourd’hui, les nouvelles techniques d’imagerie cérébrale ont permis de mettre en évidence l’activation de certaines zones cérébrales lors de l’écoute ou de la pratique musicale.

Pourquoi la musique est passée de 432hz à 440hz
La Révolution de la Musique à 432 hertz et l’ADN :

Un décret universel a été créé en 1939, par lequel il a été imposé à tout le monde d’accorder les instruments au LA musical à 440 Hertz, au lieu de 432 Hz, une fréquence à laquelle toute la musique s’accordait jusqu’à ce moment. Dès 1939 jusqu’à nos jours, cette fréquence a été utilisée comme standard. Cela provoque chez les gens une manière déterminée de penser et de sentir, et ils sont maintenus soumis à un désordre interne. En 1953, le décret de Goebbels a été approuvé par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO 16:1975).
Cela est arrivé malgré les efforts d’un grand nombre de musiciens français qui, appuyés par le Conservatoire de Paris, ont organisé un référendum pour préserver un accordage à 432 Hz.
Je pensais ne pas avoir d’oreille, mais comme j’ai de l’intuition quand j’accorde ma guitare elle est dans l’ancienne norme.
L’accordage à 432hz a été occulté au monde, car il est le point d’équilibre sonore de la nature. 432 Hz vibre dans les principes du nombre d’or j (phi) et unifie les propriétés de la lumière, du temps, de l’espace, de matière, de gravité et le magnétisme avec la biologie, le code de l’ADN et la conscience.
L’accordage naturel à 432 Hz a des effets profonds sur la conscience et aussi au niveau cellulaire de notre corps.
“Par la re-syntonisation des instruments musicaux et l’usage de l’accordage de concert à 432 Hz au lieu de 440 Hz, vos atomes et l’ADN commencent à résonner en harmonie avec la spirale de j de la Nature.” (Brian T. Collins)

Toute la musique que nous écoutons en ce moment engendre une fréquence inharmonieuse avec la planète et l’organisme humain.
La première altération physique que nous pouvons remarquer après avoir longuement écouté une musique, est une lassitude et une fatigue, une envie de ne rien faire, et cela arrive parce que les harmoniques de la musique ne s’ajustent pas avec la fréquence vibratoire de l’être humain.
La fréquence à laquelle nous soumet la musique accordée à 440 Hz nous fait sentir de l’insécurité, de la peur, de l’angoisse et un désordre interne.
Il était bon pour nos Maîtres que l’Humanité soit plongée dans l’obscurité.
Si la musique n’est pas en harmonie avec la planète, elle n’est pas en harmonie avec l’Être humain et, en conséquence, des altérations se produisent dans les deux.
Pour éviter que cela ne continue d’arriver, nous devrions accorder la musique à 432 Hz.

Au moyen des fréquences sonores contenues dans la musique, nous pouvons modifier le fonctionnement d’un être vivant, en d’autres termes, guérir et améliorer le corps humain.

Les peuples anciens et les civilisations connaissaient le pouvoir de la musique et du son. Cependant, quelqu’un s’est occupé à enterrer et à cacher cette connaissance puissante, en changeant la fréquence de la musique des 432 Hz originaux aux actuels 440 Hz. Découvrons quand et pourquoi, et nous récupérerons la musique pour la santé et la conscience humaine.
Comme élément intégrant de notre Univers, le corps humain est composé de cellules, lesquelles se composent à leur tour d’atomes ; ces atomes interagissent et opèrent sur la base de l’énergie reçue, ce qui inclut l’énergie produite par les ondes sonores. Les 432 Hz sonores oscillent et vibrent sur les principes de la propagation d’ondes harmoniques naturelles et sont unifiés avec les propriétés de la lumière, de l’espace, de la matière, de la gravité et de l’électromagnétisme. Le Soleil, Saturne, la Lune et la Terre exhibent des proportions mathématiques du nombre 432. Un concert avec une fréquence de 432 Hz peut avoir des effets profonds positifs sur notre conscience et sur notre corps cellulaire. En re-syntonisant les instruments musicaux à 432 Hz au lieu des actuels 440, nous pouvons sentir la différence quand la conscience est connectée à la résonance naturelle.

À 432 Hz, vous verrez instantanément que vous commencez à vous sentir calme et votre corps se relâchera.
À 440 Hz, votre corps se tend et votre instinct peut sentir que ces 440 Kz ne sont pas naturels.
Les recherches indiquent que la musique doit être basée sur des fréquences naturelles de syntonie cosmique de l’univers si elle doit être bienfaisante pour l’humanité. Ainsi, elle aurait un principe « organique ». L’Institut Schiller demande à nouveau un changement de ton de 440 Hz à 432 Hz, puisqu’il est profondément entrelacé avec la nature.

La redécouverte récente de la vraie nature vibratoire de l’énergie indique que l’utilisation de l’accordage à 440 Hz engendre un effet intentionnel insalubre dans l’environnement et chez les êtres vivants. Cela produit un changement en dehors de la nature, de 8 Hz, dans la manière dont nous pensons et dont notre ADN régule notre constitution génétique. Le cerveau et l’ADN sont profondément branchés sur le 432 à travers la procession des équinoxes et des fréquences cosmiques de 8 Hz.
Le ton LA = 432 Hz est le fondement de la musique ; le concept intelligent dans la nature a une base harmonique dans les 432 vibrations par seconde ou Hz (Hertz). Un phénomène naturel mesuré qui renforce l’idée que les 432 Hz sont entrelacés en une base organique des mouvements du Soleil et de Saturne. De plus, nous pouvons établir que la vraie origine de la mesure d’une seconde vient du mouvement du Soleil. Il y a des études plus poussées basées sur le mouvement planétaire et les tons harmoniques qui tendent à renforcer l »organique » basé sur les 432 Hz comme fondement solide de la structure musicale et de la régulation de notre santé. Depuis l’apparition de cette information secrète, il y a eu des recherches menées par beaucoup de gens, comme Ananda Bosman ou Mick Jagger des Rolling Stones, sur les effets positifs sur le public, avec ces fréquences de 432 Hz.

BÉNÉFICES
La musique à 432 Hz transmue et soigne l’âme, l’esprit et le corps :
Le cœur humain (rythme cardiaque)
La double hélice de l’ADN (fréquence de réplication)
La fonction cérébrale maximale : synchronisation bi-hémisphérique (les deux hémisphères du cerveau)
Le pouls cardiaque fondamental de la planète (résonance fondamentale de la cavité Schumann)
La géométrie musicale de la Création.

REACCORDEMENT
L’actuel accordage de la musique sur la base de 440 Hz n’est pas en harmonie avec n’importe quel niveau qui corresponde au mouvement cosmique, au rythme ou à une vibration naturelle. La différence entre 440 Hz et 432 Hz est d’à peine 8 vibrations par seconde ou Hz, mais, par expérience, c’est une différence perceptible pour la conscience humaine.
Le manque d’intonation, de syntonisation musicale avec les fréquences de l’univers, est un facteur de plus qui engendre un déséquilibre dans l’harmonie de notre société, de notre propre Être.
Ainsi, la musique ouvre des portes vers des dimensions qui nous permettent de sentir une joie, une paix, des émotions positives.
Et quand la musique manque d’harmonie … elle aiguise les émotions négatives, elle motive à la révolte, à la négativité … par conséquent, à des blocages dans votre énergie, ce qui favorise des maladies physiques.
La musique permet que nous nous syntonisions avec la connaissance de l’univers qui nous entoure d’un point de vue plus intuitif, vers un éveil à des nouveaux niveaux de conscience et de connaissance. Si vous écoutez une musique à une fréquence de 432 Hz, vous entrez automatiquement en harmonie avec le Tout.
“L’accordage naturel à 432 Hz a des effets profonds sur la conscience et aussi au niveau cellulaire de notre corps. Par la re-syntonisation des instruments musicaux et l’usage de l’accordage de concert à 432 Hertz au lieu de 440 Hertz, vos atomes et l’ADN commencent à résonner en harmonie avec la spirale de j de la nature.”
Brian T. Collins.
Le son produit est un baume, un amplificateur et un transmutant, même pour nos cellules. Exécuter ainsi la musique et l’on devient extraordinairement actif et vivant ! En chantant à cette fréquence, cela résonne en notre intérieur, notre capacité d’expression s’étend, en libérant la charge émotive des blocages énergétiques, l’on dirige l’usage du mental, sans parler de l’expansion de la conscience.
Donc mieux vaut chanter avec son âme et vous êtes certains de produire des son qui soignent!
Il y a des gens qui ont l’intention de faire mieux connaitre ceci à travers une diffusion mondiale, parce que c’est le moment maintenant où il sera possible à l’humanité de fleurir, grâce à la beauté et la force de la splendeur de ce que nous sommes réellement : des êtres de la co-création cosmique merveilleuse. La musique et le chant sont les moyens les plus puissants ; cela peut réussir parce que le son est la délivrance principale par laquelle a été créée et qui continue d’harmoniser tout l’Univers.

Propriétés du son et de la musique :
Un son a plusieurs propriétés : il est défini en fréquence, en intensité ou amplitude, et en durée. (Figure 3)
La fréquence, ou hauteur, est le nombre de vibrations par minute du son. Elle est exprimée en Hertz (Hz). L’intensité correspond à l’amplitude de l’onde sonore : plus elle est grande, plus le son est fort. La durée est le temps pendant lequel la vibration sonore perturbe le milieu dans lequel elle se propage.

Nous sommes dans un univers rempli d'ondes
Les ondes, majoritairement invisibles, se composent de sons, d’ultrasons, d’infrasons. Ces ondes oscillent en permanence.

Le neuropsychiatre allemand Hans Berger a découvert,dans les années 1920, l'existence des ondes cérébrales et leur relation aux différents états de conscience, ainsi que les variations du signal électrique émis par le cerveau en fonction des activités qui le sollicitent. Nous avons ensuite compris que notre cerveau était maintenu en fonction par des impulsions électriques qui génèrent des "ondes cérébrales".

  Ondes cérébrales : comment les équilibrer pour améliorer nos performances mentales et notre bien-être
Le cerveau doit faire preuve de beaucoup d'habileté afin de traiter les informations qui s'enchaînent à toute vitesse, en particulier dans notre société moderne. Qu'est-ce que la charge mentale ? Qu'est-ce qui la provoque ? Comment se traduit-elle physiquement ? Comment gérer le stress et augmenter ses capacités cérébrales ? Autant de questions auxquelles se sont attaqués plusieurs scientifiques, afin d'élucider quelques mystères de notre activité mentale.
Si l'on portait en permanence un casque à électrodes qui mesure l’activité électrique de notre cerveau (électroencéphalographie ou EEG), nous observerions que l’on expérimente, chaque jour, de multiples états de conscience, chacun correspondant à l’émission d’ondes cérébrales différentes, d’une gamme de fréquence particulière . De nombreuses techniques permettent de passer volontairement d’un état à un autre.

Le cerveau est une centrale électrique qui permet aux neurones de communiquer entre eux. Cette activité énergétique se traduit par des oscillations rythmiques mesurables par électrodes. Selon notre activité, nos pensées, notre état mental et physique du moment, la fréquence de ses ondes est plus ou moins active dans différentes zones du cerveau. Leur synchronisation favorise un état de cohérence propice à la créativité, à l’intuition et au bien-être général.

Les cinq groupes de fréquences de notre cerveau

1. Les ondes delta, sont les ondes les plus lentes mais aussi les plus hautes en amplitude vibratoire. Elles se produisent lorsqu’une personne est en état de sommeil profond, sans rêve, ou en profonde méditation (corps endormi et esprit en éveil).
2. Les ondes thêta, permettent l’accès aux souvenirs et à la concentration. En ondes thêta nous
sommes en retrait du monde extérieur et plus concentrés sur le paysage mental. Ces ondes sont liées au mystère, à un état « crépusculaire », au rêve éveillé. Méditer dans cet état augmente la créativité et diminue le stress, aiguise l’intuition et les dons de perception extra-sensorielle.
3. Les ondes alpha, sont présentes dans le rêve et la méditation légère les yeux fermés. Au fur et à mesure que davantage de neurones sont engagés dans cette fréquence, les ondes alpha circulent à travers tout le cortex induisant la relaxation. Avec les ondes alpha, nous commençons à accéder à la richesse créative qui se situe dans notre conscience éveillée.
C’est la porte qui ouvre sur des états de conscience éveillée, ainsi que sur celle qui ouvre sur des états de conscience profonds. Ces ondes favorisent la coordination mentale globale, le calme, l’attention, la conscience intérieure.
4. Les ondes bêta correspondent à notre état normal, lorsque l’attention est orientée vers les tâches cognitives et le monde extérieur. Rapide, l’activité bêta est activée lorsque nous sommes alertes ou parfois même anxieux, ou engagés dans la résolution de problèmes, une prise de décision, le traitement d’information, la concentration ou l’activité mentale. Pour certains chercheurs (et les plus récents travaux vont dans ce sens), la fréquence bêta de 14 Hz serait la clef de l’acte de cognition.
5. Les ondes gamma, correspondent au traitement de l’information provenant de différentes zones du cerveau impliquant la mémoire, les facultés d’apprentissage, etc. Elles modulent la perception et la conscience (lors d’une anesthésie, elles disparaissent).

Les battements binauraux
Des générateurs d’ondes sinusoïdales sont utilisés pour créer deux ondes de fréquences qui sont introduites séparément dans les oreilles. Le cerveau réagit en créant un troisième son qui est en fait la différence entre les deux premiers et réagit instantanément à ces fréquences par une altération de la conscience de veille. On appelle ce mécanisme la «réponse d‟adoption de la fréquence ».L‟effet sera d‟autant plus important que la fréquence sera basse. Normalement, les deux hémisphères du cerveau fonctionnent sur un rythme différent. On obtient de meilleures performances mentales, intellectuelles et créatives lorsqu‟on réussit à les synchroniser. C‟est ce que l‟on obtient lorsqu‟on produit des battements binauraux.
Ils peuvent modifier votre humeur,vous calmer, vous endormir, améliorer vos capacités cognitives, et même équilibrer vos chakras.

La Stimulation ADN
L'essence même de chaque individu, c'est son ADN. Il est prouvé que chacun d'entre nous possède son ADN personnel et unique et qu'il n'existe aucune empreinte ADN semblable. Des similarités peuvent se rencontrer, elles ne sont pas rares et elles peuvent avoir des liens familiaux, mais pas dans leur intégralité.
On utilise les battements binauraux avec les fréquences Delta et il a été prouvé que cela contribuait à la réparation de l'ADN. Mieux encore, elles ne requièrent pas de procédures intrusives et ne procurent aucune douleur.


La technique des battements binauraux
Il s’agit ici d’écouter dans chaque oreille des sons de différentes fréquences. La technologie intervient avec cette technique dans la mesure où vous avez nécessairement besoin d’un casque audio pour la réaliser..
Il faut comprendre ici que le cerveau se comporte à la fois comme un émetteur et comme un récepteur. C’est pour cette raison qu’il est en mesure de modifier l’état dans lequel il est lorsque vous portez votre casque. Sa capacité à changer d’activité en fonction des ondes que reçoit cet équipement conduit au mode détente, donc à l’onde alpha. Etre capable de fonctionner sur des ondes alpha optimales signifie que le corps et l'esprit peuvent apprécier des niveaux de relaxation, un état mental créatif, et se sentir libérés de tous signes de tension et de nervosité. La capacité de l'individu à résoudre ses problèmessera également amplifiée. Les niveaux de performances émotionnelles et athlétiques seront eux aussi renforcés.

Le stress force notre cerveau à rester en alerte et à émettre des ondes bêta
Le problème survient lorsqu'une onde cérébrale commence à dominer la plupart du temps, qu'elle devient omniprésente dans notre quotidien. C’est exactement ce que provoque notre société moderne : la culture du stress force notre cerveau à rester constamment dans le modèle des ondes bêta (état d’alerte), et ses conséquences sont désastreuses pour notre organisme. D’où l’importance d’apprendre à gérer et à produire d’autres ondes cérébrales.
Les pics très bas peuvent témoigner d’états anxieux, de souffrance émotionnelle ou d’alexithymie.

Notre efficacité dépend de la flexibilité de notre cerveau à passer d'une onde à l'autre
Il est important de se rappeler que l'on produit toujours plusieurs ondes cérébrales en même temps au cours de la journée. Notre capacité à diriger, planifier, contacter ou faire quelque activité que ce soit, est intimement liée à la combinaison des ondes que le cerveau produit ; notre efficacité dépend alors de la flexibilité dont nous disposons pour passer de l’une à l’autre. Ainsi, la fluidité, ce moment où nous donnons le meilleur de nous-mêmes, apparaît lorsque les ondes cérébrales sont parfaitement alignées avec la tâche que nous accomplissons. Les erreurs, la confusion, le stress, l’anxiété, les disputes inutiles, etc. sont souvent causées par une mauvaise combinaison d’ondes cérébrales ou par notre incapacité à les modifier.

Dans le processus, c’est par l’intermédiaire du casque que vous écoutez facilement les sons. Son utilisation va permettre à votre cerveau d’enclencher la production des ondes cérébrales équivalentes à la différence des deux fréquences.
L’efficacité de ces sons a été prouvée au plan scientifique en matière de synchronisation des hémisphères cérébraux, e t les bienfaits de cette synchronisation sont multiples.
On peut citer entre autres des bénéfices tels que l’amélioration de l’humeur, l’état de bien-être, la réduction de l’anxiété et du stress. Vous vous posez certainement la question de savoir le rôle effectif que joue le casque que vous mettez. Cet appareil, intégrant généralement une technologie de pointe, facilite votre apprentissage dès lors que vous passez en onde alpha.
Il est clair que vous assimilez mieux dès l’instant où vous êtes dans cet état détendu. Cette facilité d’apprendre concerne aussi bien des explications pointues comme celles en rapport avec un modèle de mécanique quantique par exemple, des gestes techniques dans le domaine du sport ou encore des partitions de musique.
Il faut retenir à ce niveau que pour le cerveau, ce sont les ondes électromagnétiques qui se créent à l’occasion de l’apprentissage et qui permettent à l’information de demeurer ou non.

Etudes scientifiques sur les ondes cérébrales
Améliore la détente et soulage la douleur
Plus de 5000 patients souffrant de douleur chronique et symptômes de stress ont été évalués dans les années 80. Une étude détaillée portant sur 92 patients indique que 88 d‟entre eux ont atteint une relaxation supérieure de 60 % après des sessions de 30 minutes à 10 Hz. Trente patients ont atteint le niveau thêta (5 Hz) et ont expérimenté des états de relaxation de 50 à 100 % en seulement cinq minutes, en plus d‟un soulagement significatif de la douleur. Huit patients ont subi des tests de sang avant et après les sessions et on a pu constater que leurs niveaux de bêta-endorphine étaient augmentés de 10 à 50 %.

Dr Norman Shealy et Dr Richard Cox : étude intitulée « Pain Reduction and Relaxation withBrainWaveSynchronization (Photo-Stimulation) » Étude exécutée par la Forest Institute of Professional Psychology, à Springfield, au Missouri, 1990, 9 pages.

il a été montré (Cox, 1996), que l'écoute de sons binauraux de fréquence alpha réduisait la pression artérielle et la vitesse des battements cardiaques de 4 à 10 %, diminuait la sensation de douleur de 50% en moyenne. Le choix des ondes a été déterminé en ce qui concerne les ondes alpha pour leur action réduisant l'anxiété et les ondes thêta, induisant des états proches du sommeil, pour leur capacité à générer imagerie mentale.

Une étude (Degood & Valle, 1975) qui a mis en évidence l'effet de la production d'ondes alpha chez 28 jeunes hommes de 20 ans en moyenne : augmentation significative aux échelles auto-administrées de confiance en soi, d'expressivité, d'ambition, d'internalité, de contrôle sur les événements, ainsi que sur l'extraversion. Dans une deuxième étude chez les mêmes sujets (DeGood & Valle, 1975) les auteurs ont mis en évidence une diminution significative de l'anxiété cotée par l'échelle de Spielberger, la STAI ».

Les battements binauraux agissent sur les ondes cérébrales pour favoriser un état de relaxation. Cela mène ensuite à la troisième dimension, celle de calmer les émotions et laisser le côté spirituel prévaloir.
Les battements binauraux sont utilisés pour une combinaison spécifique de fréquences à l'intérieur des gammes alpha, thêta et delta pour déclencher la créativité.
Il faut un endroit calme où se relaxer et ne pas être dérangé. On conseille également d'adopter une position allongée et d'écouter les battements binauraux avec des écouteurs intégrant généralement une technologie de pointe. Ceci est la meilleure façon d'exploiter l'énergie tranquille qui mène l'individu à un état de relaxation totale. L'exposition aux battements binauraux ne dure en tout et pour tout que 30 minutes. Quand ce niveau est atteint, l'esprit intérieur prend le dessus et les “flux” créatifs commencent à circuler. La recherche de l'âme, les blocages de l'esprit, le surmenage sont amplifiés afin que l'individu puisse confortablement piocher dans ses capacités créatives à l'aide de la nouvelle “puissance” que son cerveau a acquise.

Voici certains des effets physiques sur l'esprit qui ont été répertoriés :

• L'incapacité de bouger librement, car le corps se sent plus lourd
• Un état de relaxation totale de la tête aux pieds
• De vives visualisations, des formes et des couleurs dans les yeux
• Un certain niveau de séparation entre l'état conscient et l'état inconscient
• L'anxiété, le stress et la tension considérablement allégés
• Parfois la sensation de dormir ou de ne rien ressentir.

Message subliminal
Le pouvoir de la suggestion positive
Un message subliminal est un signal audio ou vidéo incorporé dans un support sonore ou visuel, conçu de façon à ce que sa perception se situe juste au dessous (sub) d’un seuil (limen) qui est celui de la conscience.
Ainsi fait, le message subliminal s’adresse directement à votre subconscient qui le détecte et l’enregistre sans que vous vous en rendiez compte ou que vous en preniez conscience.
On dit que le message reçu est hors du niveau de conscience.
On ne connaît pas encore les mécanismes en jeu mais le message subliminal est une réaLité qui est maintenant reconnue et prouvée scientifiquement depuis quelques années. Des chercheurs comme Dixon particulièrement, mais aussi Mykel et Daves, Ayres et Clarck, puis les chercheurs de la Fondation pour la Recherche sur les Impressions Subliminales (FRIS), l’ont amplement démontré.
On distingue deux types de message subliminal:
Le subliminal audio : ce sont des messages sonores incorporés dans un support son comme de la musique par exemple. (mais cela peut être tout autre support)
Le subliminal visuel : ce sont des images insérées dans des séquences vidéo, des films ou sur tout écran vidéo. (ordinateur, écran télé, écran publicitaire …)
Ces images sont perçues par notre oeil, traitées et décodées par notre cerveau qui ne les fait pas remonter à notre conscience car elles sont hors du niveau de conscience.
Les chercheurs de l’UCL (University College London) ont mis en évidence le fait que les images subliminales dont on n’est pas conscient et qui atteignent ainsi la rétine, retiennent l’attention du cerveau et produisent un effet sur le subconscient.Ll'efficacité du subliminal VISUEL est maintenant prouvée scientifiquement : depuis le début des années 2000 et grâce à l'arrivée des techniques modernes d'investigation sur le fonctionnement du cerveau (telles que l'IRM par exemple) on sait qu'un message visuel subliminal est néanmoins réceptionné par le cerveau et que celui-ci y réagit tout à fait objectivement.
La science démontre l’efficacité du subliminal visuel


























La synchronisation
est, comme le phénomène de résonance, une loi physique naturelle avec laquelle la musique et les sons agissent sur le corps physique, émotionnel et mental.
A eux seuls, le phénomène de résonance et le phénomène de synchronisation suffisent à expliquer le fonctionnement thérapeutique de la musique. La musique a le pouvoir d’harmoniser nos symphonies intérieures.
Cette loi de la synchronisation (à ne pas confondre avec synchronicité) défit notre mental… Mais ce n’est pas de la magie…
La vidéo 1 vous montre une expérience avec 5 métronomes lancés dans une danse arythmique.
La synchronisation existe et agit constamment dans tout l’Univers de l’infiniment grand à l’infiniment petit : galaxies, cellules, organismes…
La découverte de ce phénomène de synchronisation a été faite par hazard par le mathématicien et polymathe hollandais Christian Huygens (pionnier de la théorie ondulatoire). Il cherchait à résoudre le problème de la détermination de la longitude en mer. Il décrit sa découverte dans une lettre datée du 26 Février 1665, adressée à son père.
Ayant été obligé de garder la chambre pendant quelques jours, et même occupé à faire des observations sur mes deux horloges de la nouvelle fabrique, j’en ai remarqué un effet admirable, et auquel personne n’aurait jamais pu penser. C’est que ces deux horloges étant suspendues l’une à côté de l’autre, à la distance d’un ou deux pieds, gardent entre elles une justesse si exacte, que les deux pendules battent toujours ensemble, sans jamais varier. Ce qu’ayant fort admiré quelque temps; j’ai enfin trouvé que cela arrivait par une espèce de sympathie: en sorte que faisant battre les Pendules par des coups entremêlés, j’ai trouvé que dans une demi-heure de temps, elles se remettaient toujours à la consonance, et la gardaient par après constamment, aussi longtemps que je les laissais aller (Huygens, 1893 : p. 244).
Huygens, stupéfait par sa découverte, poursuit ses expériences en essayant d’expliquer ce phénomène sympathique. Il remarque qu’aucune synchronisation ne se produit lorsque la distance entre les deux horloges est trop importante! (Les deux horloges se synchronisent jusqu’à ce qu’elles soient séparées de six pieds.) Donc, une certaine proximité est nécessaire pour que le phénomène de synchronisation fonctionne.
C’est grâce à ce phénomène très simple (et quelque peu surprenant pour des esprits cartésiens) que la musique agit et re-synchronise le corps physique, émotionnel et mental. Pour les plus cartésiens, dans la vidéo 2 vous pourrez voir le même phénomène avec …32 métronomes!
La synchronisation, source d’inspiration.
Georges Ligeti a composé en 1962 un poème symphonique pour 100 métronomes. Pour sa création en 1963 au Pay-Bas, un orchestre de 100 métronomes étaient présent : le concert été filmé par la télévision néerlandaise mais n’a jamais été diffusé…Et pour cause, à la dernière “note” du concert, un silence lourd et pesant s’est installé… Suivi de vives contestations et de violentes menaces.
L’harmonisation ondulatoire : autre forme de synchronisation
Je vous invite à regarder ce phénomène d’ondulations magnifiques : des pendules s’organisent en mouvement, en vague, changent leur mouvement, puis le reprennent…Magique?